15 mai : Fête de Saint Jean-Baptiste de La Salle | La Salle Saint Rosaire

15 mai : Fête de Saint Jean-Baptiste de La Salle

Réflexions, interrogations, réactions, prières… nous parviennent depuis quelques semaines sur la période inédite que nous vivons. Je vous invite, néanmoins, à méditer la lettre de notre Frère Supérieur Général, Robert SCHIELER et les deux messages de Madame Colette ALLIX, Déléguée pour la Fraternité Éducative La Salle.

Frère Jean-René GENTRIC – Visiteur Provincial

15 mai : Fête de Saint Jean-Baptiste de La Salle


En ce 15 mai, moment étonnant de reprise je souhaite à tous les lasalliens de retrouver la joie d’être avec les jeunes et leur communauté.
Que Saint Jean-Baptiste de La Salle nous inspire pour imaginer de nouveaux chemins afin de répondre aux besoins des jeunes de ce temps, en particulier les plus pauvres.
Que nous soyons audacieux pour sortir de nous-mêmes et aller à la rencontre des vulnérables et des plus pauvres afin de les accueillir en vérité comme des messagers du Christ.
Que nous ne nous laissions pas enfermer par les normes, les procédures, mais soyons aussi attentifs et réceptifs à l’Esprit qui nous conduit.
Que la fraternité, la foi et le service nous portent vers des rives inattendues qui nous renouvellent, nous donnent la joie et fassent de nous des témoins de l’Evangile.
Que la Fraternité soit le creuset des vocations lasalliennes de frères et de laïcs.
Saint Jean-Baptiste de La Salle ! Priez pour nous !
Vive Jésus dans nos Coeurs !

Colette Allix Déléguée Pôle Fraternités

Quelle chance avons-nous ! Jésus est déconfiné !

Tout commence à Pâques : un tombeau vide ! « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne sa-vons pas où on l’a déposé » (Jn 20, 2).
S’en suit une quarantaine, quarante jours pendant lesquels le Christ apparaît puis s’en retourne : à Marie de Magdala près du tombeau, aux disciples enfermés, sur le chemin d’Emmaüs, au bord du lac de Tibé-riade…
Et enfin il monte au ciel, définitivement , mais il ne nous abandonne pas : « Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 20). Il nous envoie même son Esprit dix jours après pour nous affermir et nous donner le courage de sortir annoncer la Bonne Nouvelle du salut à tous les hommes (Ac 2).
Nous sommes en semi déconfinement, ou déconfinés, ou encore confinés en fonction de là où nous habi-tons. Cette expérience est une épreuve. Nous vivons cette rupture des relations, nous éprouvons ce manque de liens réels, mais quand tout sera terminé, ne reconfinons pas Dieu ! Ne le remettons pas sous cloche, dans un endroit éloigné, seul, à part, oublié.
Dieu aspire à être avec nous à chaque seconde ! Accueillons le au fond de nous, dans chaque personne, même la plus pénible, que nous croisons, dans la beauté du monde …
Oui, souvenons-nous VRAIMENT que nous sommes en la Sainte Présence de Dieu !

Colette Allix Déléguée Pôle Fraternités